Oser vivre

people-2591874_1280.jpg

Osez vivre

Une mort pour renaître

Comme plusieurs le savent, mon cher papa est décédé durant le temps des fêtes. Vu la maladie qu'il avait eu durant l'année précédente, j'avais pu en quelques sortes me préparer. Je suis quand même consciente d'avoir un deuil à faire et les étapes se font par vagues, de façon naturelle, je suis reconnaissant du processus qui doit suivre son court. Pourtant à travers cette fin de cycle pour moi et notre famille, j'ai senti un élan de vie assez important monter en moi. Des programmes de vie se sont mis à changer et j'ai connecté sur mon grand désir de vivre... pourtant déjà bien intense pour ceux qui me connaissent n'est-ce pas? La mort peut avoir cet effet de nous faire plonger encore plus dans la vie.


Aller plus loin, au frontière de soi-même

Beaucoup me dirait que de l'extérieur j'ai l'air de quelqu'un de confiant, d'assuré et audacieuse. En effet! Mais j'ai aussi réalisé que j'avais des zones grises dans lesquelles je ne m'aventurais pas autant... des fils barbelés de peur en délimitaient les frontières et je m'étais habituée de les contourner inconsciemment. Cela vous est familier? Peu-être pas. La peur a le don se se déguiser en belles rationalisations et en évitement qui se dissimulent dans l'ombre. Avez-vous aussi des "no woman's land" bien gardés en vous? Les connaissez vous? Avez-vous remarqué que c'est souvent la vie qui nous amène à les visiter bien malgré nous? Que vous le sachiez ou non, il se pourrait que dans certaines sphères de votre vie nous n'osiez pas aller de l'avant et que vous êtes construit un chateaufort de confort sans vous en rendre compte.


Quel nom porte votre zone?
De quoi avez vous le plus peur? Quelle situation chercher vous à éviter? Quelle est votre plus grande difficulté relationnelle? Il se pourrait que dans cette zone vous n'osez pas tout à fait vivre pleinement. Vivre quoi au juste? Les émotions, les élans qui montent et que vous combattez, votre sensibilité, l'amour au complet malgré le rejet de l'autre, les qu'en dira-t-on, le sentiment d'imposteur qui monte quand vous rayonnez, la peur de l'échec si vous entreprenez quelque chose, le regard désapprobateur de l'autre, un détachement du passé auquel vous êtes attachée?

Vivre au complet
Avec le temps, les blessures, les situation difficiles, nous éteignons des parties de nous car elles nous mettent "dans le trouble". Ces parties de nous plus vulnérables, plus spontanées, imparfaites, créatives, émotionnelles, aventurières, curieuse, connectées avec votre énergie vitale et en désir de grandir vers la lumière.

Je commence à apprendre qu'oser vivre c'est vivre au complet. La lumière commel'obscurité, c'est assumer complètement la personne que l'on est et ne pas en faire porter le poids aux autres. C'est ouvrir son cœur et mettre ses mode de protection de côté. C'est prendre le risque d'être un être humain dans toute son humanité. C'est faire le pas que la logique nous dit de ne pas faire parfois car dans ce pas il y a les trésors que la vie nous réserve.

Vivre au complet c'est cesser de retenir, c'est avancer même si on tremble, même si ce n'est pas logique parfois. C'est être ce que l'on a besoin d'être ni plus ni moins. C'est se remettre au centre de sa vie et remettre les autres à leur juste place. C'est se donner l'espace nécessaire pour respirer et connaître la personne qui est en nous et non les personnages que nous nous sommes construit pour survivre.

Osez vivre c'est plonger dans notre vraie nature sans jugement
Oser être soi-même, vivre son authenticité et assumer ses couleurs c''est accepter de prendre sa place ici sur Terre, rayonner et s'exprimer malgré la peur qui peut nous prendre au ventre. C'est laisser le courant de la vie nous traverser sans chercher à le bloquer avec notre mental. C'est naturel mais pas facile. Nous avons désappris à laisser cette énergie nous traverser de façon fluide. La bonne nouvelle est que cela s'apprend. Je le vis dans ma propre vie et le vois dans les personnes que j'accompagne. Quel cadeau de retrouver ces parties de soi et les ramener à la maison.

Dites oui!
Dernièrement je suis allé faire de l'escalade intérieure. Mes enfants étaient bien épatés de voir leur mère pas super habile mais pas si pire que ça non plus en train de grimper. J'ai aussi parti un groupe Facebook EFT et j'ai fait des directs sur FB, oh wow, sortie de zone de confort totale. J'ai accepté des contrats d'animation et de conférences de nouvelles natures qui me font prendre une belle expansion mais qui à la fois m'amènent hors des sentiers battus. Mes antennes sont sorties, je suis à l'affût. Depuis que j'ose encore plus vivre, la vie m'envoie des opportunités de dire oui malgré mes peurs, mes appréhensions et l'INCONNU!! Tant mieux, je grandis tellement même si j'ai des fois j'ai juste le goût de retourner dans ma grotte. Aussi, depuis que j'ose plus vivre, je vis encore plus mes émotions, comme si il y en avais pas déjà assez! :) Je plonge plus, j'embrasse plus la personne sensible que je suis et cela apporte de la richesse dans ma vie en tout point de vue.

Invitation à oser vivre

Cette année, mon thème personnel est "Oser vivre". J'ai donc créé un laboratoire sous forme d'événement estival en lien avec ce thème. Un laboratoire de 2.5 journées dans lesquelles nous vivrons ensemble ce que c'est de faire un pas de plus vers ce que tout ce que la vie à nous offrir. Dans cette audace de vivre il y a la peur mais aussi la joie!

Chaleureusement, Maïka

Maïka Roy