Libérer le passé en sortant la moufette de sa sacoche

lacher-prise.jpg

Je vais vous raconter l'histoire de la femme...

Il était une fois une femme qui conduisait sur la route seule dans sa voiture. Elle était contente et paisible. Elle entendit une notification sur son cellulaire et décida d'y répondre tout en conduisant. Soudainement une moufette traversa sans bien regarder des deux côtés comme elle le faisait d'habitude. :) Vous devinez ce qui s'en vient. Et oui, notre héroïne roula sur la moufette qui s'en alla au paradis de la moufette où finalement elle était bien contente si ce n'était que cette fameuse madame qui l'avait frappé et la retenait de vivre son plein bonheur. La femme bouleversée par la tragédie, à ses yeux, décida de ramasser la moufette et la mettre dans sa sacoche pour moins se sentir coupable et au moins avoir un souvenir mais aussi pour camoufler l'événement. Humm... drôle de madame vous ne trouvez pas. L'histoire ne se termine pas là.

Ça sent quelque chose de bizarre

Cette dame continua sa journée et sa vie avec sa moufette dans sa sacoche. Avec le temps, elle continua à rouler sur d'autre moufettes, très imprudente qu'elle était. À toutes les fois, elle mettait la nouvelle moufette dans son sac à main et la vie continuait. Elle continuait à rouler aussi vite et en plus texter ne portant pas attention et conscience sur elle-même et les erreurs qui se répétaient.

Elle n'était pas encore capable de se pardonner, pardonner aux personnes qui lui avaient texté d'avoir eu l'idée de leur texter à ce moment là et à la vie d'avoir mis ces moufettes sur son chemin. Et pour bien faire et parce que c'est ce qu'elle avait appris elle continua à collectionner les moufettes. Dans sa sacoche, elle mettait aussi des fleurs et des belle huiles essentielles mais l'odeur de la moufette supplantait le reste. Si bien qu'elle oublia qu'elle les avait avec elle en tout temps.

Mais tranquillement elle remarqua que les gens se tenaient un peu à l'écart d'elle, qu'on ne l'appelait pas aussi souvent, que ses rencontres pour trouver un nouveau partenaire ne se finissaient pas comme elle aurait voulu. Avec le temps, elle commença à se demander pourquoi la vie était difficile et pourquoi parfois certaines relations ne fonctionnaient pas. Elle sentait la moufette à plein nez! Elle était une merveilleuse personne mais cette odeur agissait comme un bouclier autour d'elle. C'était parfois difficile de capter les odeurs de fleurs et d'huile essentielles qu'elle portait en elle. Non seulement cela, elle sentait les moufettes des autres tellement fort qu'elle était facilement dérangée par l'odeur des autres aussi. Elle allait jusqu'à être en colère après les moufettes des autres ne réalisant pas qu'elle-même en avait dans son sac.

Un jour, sa fille avec qui elle avait une belle relation lui expliqua que l'odeur de ces moufettes était très présente ce qui pourrait expliquer certaines difficultés dans la vie de la femme. Bien qu'un peu choquée et découragée au début, elle accepta de graduellement les relâcher et avancer allégée laissant l'odeur de l'air frais ou les effluves de fleurs et d’huiles essentielles prendre leur place en elle et autour d'elle. Certaines moufettes étaient plus faciles que d'autres à laisser aller mais dans le temps et avec les étapes elle réussit à retrouver une belle liberté et dégager quelque chose de nouveau en elle et autour d'elle ce qui a son tour attira des réactions différentes des autres et de la vie.

Et je vois ceci arriver régulièrement autour de moi et en moi. Ce n'est pas juste une histoire, c'est la réalité....

Comment se porte votre sacoche?

Pourquoi la moufette? Car c'est une image simple et très parlante de tout le bagage que nous traînons en nous et qui, avec le temps, commence à sentir fort autour de nous dans notre énergie, nos attitudes, les petites inflexions de notre voix, nos choix, etc. Même si tout est bien camouflé, que tout sent bon, qu'il y a des beaux sourires, si vous cachez des moufettes, ça se sent. Premièrement, vous le sentez vous-mêmes! Ouf, on en passe du temps à camoufler les odeurs émotionnelles qui montent. Ensuite, les autres vous sentent plus que vous le pensez. Comme la dame dans mon histoire, nous avons tendance à répéter les mêmes erreurs, à rester attaché au passé, à avoir de la difficulté à résoudre les histoires difficiles en nous. Tant et si bien qu'arrivées à certaines étapes de vie la sacoche déborde et "on se peut pu de se sentir".

Tout ce bagage a souvent pour effet de nous rigidifier dans nos routines, de nous isoler des autres, de se positionner un peu en victime par rapport à la vie quand en réalité il y a toutes ces moufettes en nous qui demandent juste à aller au paradis des moufettes. Il arrive un temps où la sacoche tombe par terre et nous sommes amenées à le conscientiser.

Faire le ménage de sa sacoche

Extraire les moufettes de notre sacoche n'est pas toujours simple et facile. Surtout que, bien que tout le monde pourrait nous dire assez facilement que nous en avons, nous sommes généralement limitées quand il s'agit de sentir nos propres moufettes. Trop souvent, ce sont les passages de vie qui nous forcent à ouvrir la sacoche et relâcher petit à petit ces deuils petits et grands que nous gardons en nous. J'ai appris que plus je fais le ménage de ma sacoche, plus je trouve de moufettes!! Pas très encourageant parfois. Toutefois, plus je me dégage de ces odeurs et ces "cadavres" internes, plus je me rends disponible pour vivre pleinement mon expérience de vie et entrer librement en relation avec les autres.

Si vous avez des moufettes dans votre sacoche voici des pistes qui pourraient vous aider:

1) Je m'aime et m'accepte avec mes moufettes: La première étape à la transformation est d'accueillir et d'accepter ce qui est là sans jugement. Même si vous avez des moufettes et que parfois ouf, ça sent fort, vous pouvez garder un espace d'amour et de compassion pour vous-mêmes sachant qu'elles ne sont pas apparu là pour rien et qu'en bien des égards si vous pouviez en avoir moins, vous en auriez moi. Vous faites du mieux que vous pouvez et cela est beaucoup en soi. J'ai utilisé l'humour dans ce texte pour dédramatiser le fait que nous sommes toutes chargées d'un certain bagage. Pour nous faire voir la chose sous un autre angle plus facile à aborder. Faites lire ce texte à votre bonne amie et vous pourrez rire un peu de vos sacoches pleines de moufettes. ;)

2) Relâcher en conscience pas à pas: Si vous avez de la rancune, du ressentiment ou des colères non réglées, vous savez que vous avez une ou des moufettes dans votre sacoche. Ce sont souvent les moufettes bien cachées qui nous grugent le plus d'énergie. Il ne s'agit pas de gratter les bobos, mais de constater que ce qui vous bloque pourrait se trouver dans ces choses du passé qu'on croyait digérées et qui ne trouvent pas leur chemin vers le "paradis de la moufette". Relâcher et pardonner les difficultés est parfois bien difficile et ne se fait pas avec la tête. C'est un travail émotionnel profond par étapes dans le temps. J'ai trouvé dans mon expérience que tant que les émotions reliées à ces événements restaient bloquées, l'événement restait bloqué même si notre tête a tout compris en long et en large.

3) Vivre ses émotions: Depuis le début des temps, afficher et vivre sa vulnérabilité n'est pas tout à fait facile, même pour les enfants. Nous devons rester fortes et capables! Les émotions ne trouvent pas leurs places dans cette façon de gérer les difficultés plutôt guerrière. Vivre ses émotions est très épeurant, tellement qu'il est la plupart du temps plus facile de fuir, d'attaquer, de blâmer, de se couper émotionnellement que de les vivre. Mon observation est que c'est le terrain humain le moins exploré et le moins fréquenté volontairement. En effet, nous y allons souvent car nous y sommes obligées et cela ne donne pas toujours des bons résultats. Les émotions restent prises en nous quand nous les refoulons et les exprimons de façon détournée et inconsciente style "moufette dans la sacoche" car elles cherchent à monter à la conscience comme l'eau qui trouve son chemin pour descendre de la montagne. Accepter d'être vulnérable est risqué et terrifiant pour la plupart d'entre nous. Assumer et exprimer son humanité reste toutefois la façon la plus courageuse mais rapide et simple à devenir un être humain.

4) Sentir les moufettes des autres: Vous ne trouvez pas vos moufettes? Mettez-vous à sentir les moufettes des autres. La plupart du temps nous avons le nez assez fin pour détecter exactement le même genre de moufette que nous avons nous mêmes dans notre sacoche. C'est toujours plus facile de le voir chez les autres. Ce qui vous dérange chez les autres, vous le portez dans votre sacoche. Les raisons pour lesquelles vous ne désirez pas être avec telle ou telle personne sont des raisons (en partie) pour lesquelles certaines personnes ne veulent pas être autour de vous. Pas les mêmes comportements mais les mêmes attitudes ou émotions perçues. Vous dégagez quelque chose psychologiquement, émotionnellement et physiquement. C'est souvent inconscient et imperceptible à l'oeil nu. Mais c'est là et exactement là dedans se trouvent des clés extraordinaires de libération.

5) Cessez d'en accumuler et commencer à avancer avec plus de conscience: Il vous arrive quelque chose? Comment cela se fait-il que vous n'avez pas vu cette moufette venir? À quoi portiez-vous votre attention et qui vous distrayait? Comment votre ego cherche-t-il à vous protéger en vous rendant aveugle à certaines odeurs que vous émanez? Qu'est-ce qui se répète dans votre vie? Quelle sphère de votre vie est bloquée ou en difficulté? Il se pourrait que vous ayez quelque moufettes d'accumulées à cet endroit. Trouvez des livres, ateliers ou tout autre ressource qui pourraient vous aider à mieux comprendre pourquoi ces moufettes s'accumulent dans votre sacoche. Pour ma part, je fais un grand travail dans ma sacoche avec l'EFT depuis des années, wow, quelle ménage!

L'enseignement de cette histoire

Au delà de ne pas texter au volant, cette histoire apporte comme enseignement que bien que nous voulions tapir au fond de nous-mêmes certaines choses que nous préférions ne pas voir, elles finissent toujours par se manifester dans notre vie d'une façon ou d'une autre. Alors mesdames et messieurs ce printemps est peut-être le temps de faire un beau ménage de sacoche!


Pour faire du beau ménage, je vous offre toutes sortes d'activité (voir la liste ci-bas) lors desquelles il vous sera possible de vous libérer de vos moufettes comme l'atelier du 16 mars "Vivre le vrai amour, retrouver l'autonomie affective"

Cela ma fait toujours chaud au coeur de savoir comment mes textes vous touchent et inspirent. Ne vous gênez pas pour m'écrire. Je lis tous les courriels.


Chaleureusement, Maïka

PHRASE EFT pour déveloper commencer votre ménage (Répétez cette phrase sur chaque méridien en tapotant doucement, n'oubliez pas de respirer) Pour connaitre les méridiens cliquez ici ou visualisez cette vidéo sur ma chaîne YouTube pour vous aider cliquez ici

"Même si je traîne des choses en moi qui ne sont pas encore libérées et que cela me fait sentir bloquée, je m'ouvre à voir et transformer de plus en plus les essences que je projette en moi et autour de moi dans une belle compassion pour l'être humain que je suis."

Maïka Roy